Je joue de la harpe avec Gribouille

Titre : Je joue de la harpe avec Gribouille

Instrumentation : Harpe celtique

Difficulté : Débutant, aucune connaissance de solfège préalable. A partir de 6 ans.

Matériel : Livret broché de 64 pages, intérieur noir et blanc, espaces libres pour écrire, dessins à colorier. 18 chapitres, comprenant exercices et petits morceaux, un chapitre entier de petits duos, Un chapitre d’exercices complémentaires et un chapitre de lecture de notes.

Compositeur : Isabelle Frouvelle

Date de parution : Fin 2002

Descriptif :
Une méthode très agréable et progressive pour apprendre la harpe en même temps que le solfège.
Plusieurs centaines d’exemplaires vendus en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, depuis sa création en 2002.

Description

« Il existe de nombreuses méthodes de harpe, mais souvent difficiles dès les premières pages… Avec des élèves commençant de plus en plus jeunes, ou bien commençant simultanément la harpe et le solfège, il fallait un apprentissage beaucoup plus progressif, car les élèves se heurtaient à trop de difficultés en même temps (lecture des notes, complexité du rythme, indépendance de mains…). Certains se décourageaient et décrochaient rapidement.
Pour résumer, les débuts étaient souvent trop difficiles pour les plus jeunes, et au fur et à mesure des cours, je sentais le poids de la contrainte, et le sourire des élèves disparaître de jour en jour… jusqu’à l’abandon fatal.
J’ai donc commencé à écrire des petits morceaux et exercices très faciles, avec peu de notes, partant du do central entre la clé de sol et la clé de fa. Le principe est d’étendre la tessiture en même temps que l’on développe la technique.
Les morceaux sont très courts, pour être vite appris (et donc l’élève vite valorisé). Les deux mains sont alternées, d’abord pour apprendre à articuler les doigts, sans trop se préoccuper de la coordination des deux mains.
Vers le milieu de la méthode seulement, on commence la polyphonie, quand les deux mains ont déjà acquis un peu d’aisance.
Et puis la notion de plaisir me paraît essentielle, même indispensable pour jouer d’un instrument.
Pour les jeunes enfants, les notions de jeu, d’histoires, de visuel, et de facilité, sont très importantes.
J’ai donc créé le personnage de Gribouille, un chaton malicieux qui accompagne l‘élève dans chacun des morceaux. De plus, l’élève peut colorier, et dessiner sur sa méthode, une autre façon de se l’approprier et de mettre en valeur ses talents d’artiste.
Les bases sont posées vers le début de l’autonomie. Cette méthode permet au débutant d’avoir bien avancé techniquement, malgré le peu de connaissances de solfège qu’il est censé avoir au début. Par-là même, de nombreux adultes débutants trouvent aussi leur compte dans cette pédagogie, et généralement progressent très vite. »
I. Frouvelle

Voici quelques aperçus de la méthode, cliquez pour visualiser:
Et après?

L’élève possède maintenant des bases solides de première année (lecture sur les deux portées, indépendance des mains, méthode de travail). Il dispose des outils pour poursuivre sa progression vers le niveau de deuxième ou troisième année.
C’est le moment de commencer le Grand Livre d’Exercices pour la Harpe. Fait pour prendre le relai de la méthode, il va permettre à l’élève de poursuivre sa progression jusqu’à la sixième année de harpe.

Pour les inconditionnels de Gribouille, il y a Les Amis de Gribouille, une suite de 9 pièces, du niveau au-dessus de la méthode, permettant de progresser à travers des morceaux amusants et désinvoltes, et de styles différents (flamenco, polka, mazurka, valse, comptine, arabisant, etc…). »